Malavita

Après le blog Malatraix de Kristine, voici le blog Malavita de Dominique


Mais pourquoi donc tous les livres que nous présentons commencent par Mala ?

Le prochain sera-t-il Malakoffs ?


Moi j’ai bien aimé Malavita ! C’est un livre qui remonte à 2004, 18 ans déjà.


Tonino Benacquista ne se considère pas comme un écrivain. Cinquième enfant d’immigrés italiens qui ont continué à vivre à l’italienne en France sans en apprivoiser ni la langue ni les codes, il se définit lui-même comme un conteur. Des histoires, il en a plein la tête et c’est lui qui choisit en fonction du thème quel sera le meilleur média pour les partager avec son public. Auteur de nombreux scénarios de films, de séries télévisées ou de BD c’est par le roman qu’il choisit de nous conter l’histoire d’une famille en apparence classique

Tonino Benacquista nous embarque dans le monde d’une famille américaine qui s’installe en Normandie. Tout de suite on se rend compte que ce n’est pas une famille ordinaire. Ils cachent leur véritable identité et sont bénéficiaires d’un programme de haute protection du gouvernement américain. Fred est ce qu’on appelle un « repenti ». Il a trahi son clan, la mafia, et ses révélations ont mené à l’arrestation de grands parrains.


Mais Fred est un repenti nostalgique.

Malavita, pourquoi ce titre ? La « mauvaise vie » est un terme qui désigne la mafia comme la « Cosa Nostra ». C’est le nom que Fred donne à son chien qui vit dans la cave, dans l’ombre, comme la mafia. Comme la mafia, il n’oublie rien et son heure venue il accomplira sa vengeance. Malavita participe activement à la résolution de la vendetta finale.


Titre parfait, concept très étudié. Car même s’il en meurt d’envie s’il ne peut pas parler de son passé au grand jour, Fred prononce le nom de son chien tous les jours !


Avec cette épopée décoiffante d’exagération et teintée de tous les clichés que nous avons acquis sur la mafia américaine, Tonino Benacquista nous peint une famille très attachante même si animée d’une psychologie à fleur de peau.


Un bon moment de lecture, à lire avec le sourire aux lèvres dans l’attente impatiente du bouquet final .


Dominique 14.10.22


Malavita

Tonino Benacquista





30 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout